mardi 1 février 2011

Fête celtique d'Imbolc.

La fête d’Imbolc (le 1er février – soit le mois d’Anagantios selon le calendrier de Coligny) a pour sens éthymologique « lustration », elle est souvent interprétée comme la période de purification qui prend place dans l'hiver descendant et annonce aussi les frémissements d'un futur printemps, les perce-neige ou les toutes premières violettes en sont des exemples.

En Irlande, la célébration de sainte Brigitte, à cette date, conduit à penser qu’Imbolc se déroulait sous le patronage de la déesse préchrétienne Brigit (Brighid, Brigantia) et pourrait avoir pour fondement un culte lié à la fécondité et à la guérison, plus particulièrement celle des troupeaux (mise au monde des agneaux et lactation des brebis).Imbolc est devenu la Chandeleur (Candlemas) à cause de chandelles allumées lors des célébrations. Le but des feux allumés, anciennement sur les montagnes de l'Irlande et de l'Ecosse, ainsi que les nombreuses chandelles dans les foyers, était d'envoyer de l'énergie et de la chaleur au soleil afin d'encourager son prompt retour à la Terre, et l'arrivée du printemps. Les chrétiens ont repris cette célébration pour la purification de Marie et à travers les processions de cierges. Autrefois, les paysans marchaient également en procession dans les champs, portant des flambeaux afin de purifier le sol avant les semailles. Ils voulaient de plus honorer et rendre grâce aux différentes déités présidant aux récoltes et s'assurer leur bienveillance.

1 commentaires:

Eisbär a dit…

"Les chrétiens ont repris cette célébration pour la purification de Marie et à travers les processions de cierges."

---------------------------------------

Tu vois qu'on vous aime bien ! Héhéhé ;)

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.